Votre panier est vide  Votre compte

Ermitage du Pic Saint Loup

Ermitage du pic saint loup

 

Sur les terres de l’Ermitage, propriété familiale qui nourrissait déjà au XIIIème siècle le château de Montferrand et les évêques de Maguelone, Jean-Marc, Pierre et Xavier Ravaille ont gagné leur pari : de ce domaine qui fut après la Révolution le royaume du mouton, de l’olivier et de la vigne, ils ont su faire un fleuron de l’appellation Pic Saint Loup. Adossée aux premiers contreforts du massif, sur les collines de Saint Mathieu de Tréviers, la propriété a vu se succéder sans discontinuer la longue lignée de vignerons que l’ascendance maternelle a donnée.

En 1951, l’Ermitage situé à Saint Mathieu de Tréviers est une cave privée, l’heure est aux VDQS mais aussi aux rendements pléthoriques. Plus enclin à consacrer du temps à son troupeau de brebis dont le lait fournit les caves de Roquefort, le grand-père opte pour la coopération. A son initiative est ainsi créée, cette année-là, la cave coopérative du village. C’est à son gendre, lui-même coopérateur, que revient la plantation de cépages plus appropriés à cette qualité à laquelle il croit aussi. En 1970, il introduit la Syrah qui offre déjà une base intéressante, et prépare le domaine à ce qu’impliquera quinze ans plus tard l’aventure de l’AOC. En 1992, la dernière génération choisit de s’installer et de renouer avec la production en cave particulière. Les trois frères vignerons, vont apprivoiser une garrigue âpre pour en extraire certains des plus grands vins de la région. Ces hommes de goûts et de persévérance ont allié effort et amour de la terre, pour révéler ce terroir destiné à la vigne. Les trois poissons du blason familial renvoient leur légende comme un clin d’oeil à ces trois frères engagés et enracinés dans la terre d’origine. La propriété signe le caractère de ces vignerons libres et passionnés.

A l’Ermitage, plus qu’un savoir-faire, le métier de vigneron est un art de vivre et un état d’esprit. Pour les frères Ravaille, produire du vin c’est être en permanence en quête de perfection. A l’Ermitage du Pic Saint Loup, l’obsession des trois frères est de produire un vin qui soit l’expression du terroir. La condition sine qua non pour faire un beau vin est le respect des raisins. C’est pourquoi à l’Ermitage du Pic Saint Loup les frères Ravaille savent toute l’importance du milieu naturel et son influence sur les vins. Les trois frères travaillent de façon naturelle, en Biodynamie depuis plusieurs années déjà.

A l’Ermitage du Pic Saint Loup, l’équilibre du vin naît d’un mariage subtil et réussi de cépages nobles et de différents terroirs argilo-calcaires, terre rouge, gravette ou galets. Plusieurs sols composant l’appellation ont pu être identifiés et les vins s’expriment au travers de leurs spécificités, calcaires durs, calcaires tendres, conglomérats, dolomies, éboulis calcaires d’origine fluviale ou cryoclastique, marnes. L’analyse des facteurs climatiques prouve qu’ils contribuent à la typicité des vins et ont un effet significatif sur l’expression organoleptique de ces derniers. On parle de " singularité climatique du Pic Saint Loup qui subsiste quel que soit le millésime ". Le facteur hydrique influence directement le comportement de la vigne et le bilan pluviométrique sur le cycle de production est réparti harmonieusement, précipitations hivernales suffisantes pour la reconstitution des stocks en eau du sol et creux estival assurant une sècheresse modérée, favorable à la qualité de ces derniers. Dans la zone du Pic Saint Loup, lors du cycle de maturation des raisins, les amplitudes thermiques sont marquées, notamment en été où les journées sont chaudes et les nuits fraîches. Ces variantes thermiques constituent une particularité climatique du Pic Saint Loup, facteur de typicité du vin.

Un soin est particulièrement porté à la culture de la vigne qui est entièrement conduite en Biodynamie. Précurseurs dans la démarche depuis leur installation, les trois frères décident de labourer les sols et de n’utiliser aucun pesticide. Ils s’attachent avant tout à aimer leurs vignes, et à les soigner en les observant, et en leur consacrant du temps. Le travail en amont fait le bon raisin. Il est la condition du bon vin. Les vignes de la propriété sont vendangées manuellement à bonne maturité plutôt aux heures fraîches de la matinée. Les frères Ravaille sélectionnent un fruit dont le rendement a été maîtrisé à la taille, et prennent soin depuis la cueillette jusqu’à la mise en cuve, avec le minimum de stress. Ainsi, ils extraient des produits de grande tenue.

Tout est mis en oeuvre pour contrôler les températures le plus naturellement en réduisant le temps de macération si nécessaire, et en soignant la fermentation. Ni levurage, ni acidification, mais des soutirages et une clarification naturelle par décantation. La vinification vient en point d’orgue. Les trois frères, ensemble, y mettent toute leur âme. Une vinification séparée, par terroir et par cépage. Leur identité et leur authenticité affleurent dans des assemblages vieillis un à deux ans en cuve ou dans des barriques dont le bois est fonction du cépage contenu. Maîtriser la chaîne d’un bout à l’autre, de la culture à l’embouteillage, est la fierté essentielle du domaine, les frères Ravaille cultivent, récoltent, vinifient, puis élèvent et mettent en bouteille à la propriété.

A l’Ermitage du pic Saint Loup, les vins sont élaborés pour raconter une histoire. Celle des terroirs qui ont nourri les vignes. Expérimentant constamment, les trois frères s’attachent à concevoir des assemblages dans lesquels vont s’exprimer et se marier au mieux les spécificités et les différences de chaque parcelle. Leur petit rendement, en privilégiant l’effet terroir, ajoute à l’étoffe des vins, dont seuls les plus réussis sont mis en bouteille. Certains bénéficient du côté friand et agréable du fruit rouge. Ainsi, l’Ermitage classique très légèrement épicé, offre des notes de fruits rouges à l’eau de vie et de réglisse, à boire plutôt sur la jeunesse. D’autres sont plus complexes, plus épicés, plus taniques et méritent un élevage plus soutenu.