Votre panier est vide  Votre compte

La Rectorie

Rectorie

 

" Un travail en équipe, selon les dons de chacun...

De par notre parcours d’anciens membres de coopérative nous avons été formés ou déformés, si l’on préfère, par un état d’esprit vigneron. On dit toujours qu’ici le plus important se passe à la vigne. Dans le travail de nos vins, nous avons privilégié cet aspect : mise en avant de la qualité des terroirs plutôt que technologie envahissante à la cave. Dans cet esprit nous avons accordé une place prédominante au rôle du travail manuel, à son respect, à une approche artisanale du métier de vigneron. Le métier de vigneron c’est plusieurs métiers en un seul, la vigne, la cave, la commercialisation, la gestion. Combien de vignerons travaillant seuls arrivent à faire face à toutes ces tâches ? Bien peu en fait, et les exemples ne manquent pas de bons commerciaux qui faute de temps négligent leurs vignes, ou l’inverse, que l’on voit plus souvent, des bons vins, des vignes bien tenues, mais l’incapacité de vendre de manière pérenne. La réussite de La Rectorie est celle d’un travail en équipe, selon les dons de chacun, et il est difficile pour un seul de les posséder tous. Cela a été l’union entre le savoir-faire et le faire savoir. Sans savoir-faire, il n’y a rien à faire savoir, ou alors que du vent et des choses creuses, sans le faire savoir, rien ne peut durer.

L’expression d’un idéal, jamais atteint, mais toujours partagé...

La Rectorie, c’est aussi un style reconnaissable, difficile à définir en deux mots, mais du caractère du vin, à l’habillage, en passant par la façon de communiquer, il y a un style maison. Cela peut paraître prétentieux, mais en fait cela ne l’est pas dans le sens où ce style n’est pas quelque chose de fabriqué, ce n’est pas une apparence, ni du marketing, mais l’expression d’une manière d’être. Le style c’est le reflet de l’intérieur. Que l’on cherche à vinifier des vins dans la droiture et l’équilibre, que l’on soigne un habillage dépouillé, que l’on sache rester humble dans sa manière de communiquer, c’est bien l’expression d’un idéal, jamais atteint, mais toujours partagé. Comme il serait facile de ne garder que quelques vignes, et produire un vin parfait mais hors de prix, vendu à quelques initiés, sans soucis ni problèmes de toutes sortes, mais là n’est pas notre ambition. Le sens du partage passe aussi par l’acceptation du compromis, l’acceptation de l’imperfection, celle-là même qui est dans notre nature. Le style Rectorie est fait de cela, il n’est pas une forme épurée, mais le reflet de trente ans de vie, comme elle est, et comme nous l’aimons.

1984, je n’aime pas trop regarder en arrière, mais en l’occurrence, il est difficile d’échapper au flash-back...

Marc était arrivé à Banyuls en 1976, en 1981 il me proposait de venir pour remplacer un ouvrier malade. Rapidement, nous nous apercevions que l’exploitation étant trop petite pour nourrir deux familles, il fallait trouver une solution, d’autant qu’Elisabeth et moi-même, souhaitions rester à Banyuls après la naissance de Mathieu, notre premier enfant. Alors, je suis allé travailler sur un autre domaine et avec le recul, je m’aperçois que ce fut une chance. J’ai pu y apprendre mon métier durant trois ans avec des ouvriers dont la plupart faisaient partie de cette génération qui avait fui l’Espagne après la guerre civile. A Banyuls, on peut dire que si le vignoble existe encore, c’est en partie grâce à eux. A leur contact, j’ai appris l’essentiel de mon métier de vigneron, le travail bien fait " sans trainer ", avec régularité. Ces trois années ont aussi servi à réfléchir à ce projet de monter notre propre cave. Le temps de trouver d’autres vignes, un peu de matériel installé dans le petit hangar, l’idée faisait son chemin. L’envie était forte d’aller voir comment cela se passait de l’autre côté du quai de la coopérative. Récolter des raisins, mais aussi les accompagner jusqu’au bout, faire naître son propre vin, retrouver les gestes de nos ancêtres, de Marcellin Reig et de tous ceux avant lui. En 1984, nous commencions par un millésime de coulure mémorable, avec du dix hectolitre à l’hectare, mais l’aventure était lancée et elle continue encore aujourd’hui. Le Domaine de La Rectorie s’est développé grâce à un travail collectif. Il serait trop long de citer tout le monde, mais de Marc, Pierre, Vincent, Jean-Emmanuel et bien d’autres, tous ont apporté leur pierre à l’édifice. Nous avons suivi une utopie, l’ambition n’étant pas d’inscrire en gros son nom sur l’étiquette mais de faire progresser une oeuvre commune. Dans l’individualisme de notre époque, cela ne va pas sans difficulté, mais en même temps qui pourrait nier que l’égocentrisme est un obstacle à la pérennité. Alors nous continuerons encore et toujours.

Terroir...

La tendance au réchauffement climatique étant une réalité que nous observons au quotidien, nous avons pensé qu’il était important d’en tenir compte. Pour cela, et dans le but de garder une certaine fraîcheur et finesse à nos vins, nous avons choisi de progressivement privilégier les terroirs à l’abri des excès de la chaleur, et dont la nature du sol, permettant un enracinement profond, laisse à la vigne les moyens de résister du mieux possible aux années de sécheresse. Aujourd’hui, les terroirs de la Rectorie peuvent se définir en trois îlots principaux : Le secteur de Janési, surplombé par la parcelle de Barlande, le vignoble de la vallée des Abeilles, et celui de Cosprons.

Mon Domaine, mon vin, ma terre...

Non pas ici, ailleurs peut-être, je ne sais pas. Dans ce vignoble extrême, dans ce paysage à couper le souffle au propre et au figuré, comment s’imaginer s’en sortir seul. Quelle serait l’imposture de se dire " je suis l’auteur de tout cela ". Je prendrais un verre et je me mentirais en me disant " c’est mon vin, c’est moi ". J’ai mille bras pour tailler, sarmenter, arracher l’herbe, labourer, vendanger, vinifier, élever, mettre en bouteille, vendre, gérer. Non, alors pour savoir par qui le vin est fait, il fallait toute une équipe. Parce que La Rectorie c’est d’abord une équipe, et notre ambition est de continuer comme cela, non par fausse modestie, mais simplement pour rester nous même, pour parler vrai.

Hommage au réel...

De Léon Parcé, 1894 - 1979 (ancien de polytechnique), certains gardent le souvenir du co-fondateur et PDG de la S.A.T (Société Anonyme de Télécommunications) qui deviendra par la suite la SAGEM, d’autres se souviennent d’un homme silencieux, passionné de peinture et de photographie. A Banyuls, pour les plus anciens, il reste celui qui naquit et grandit au Puig del Mas. Si ses responsabilités au sein de la S.A.T le retenaient loin de Banyuls, ses origines paysannes le tinrent à l’écart des mondanités parisiennes. Il nous légua en 1978 le vignoble familial qu’il avait amoureusement entretenu. ". Thierry Parcé

Vinification des Banyuls. Après une macération de quelques jours (jusque-là identique à la vinification d’un vin rouge), on stoppe la fermentation en ajoutant au moût, entre 7 et 10 % d’alcool neutre (96 °) afin d’arrêter la fermentation puis on laisse se poursuivre la macération pendant deux ou trois semaines pendant lesquelles l’alcool va extraire les arômes du raisin. Le processus est donc : raisins foulés-éraflés mis en cuve, début de fermentation, mutage après quelques jours interrompant la fermentation, macération se poursuivant encore deux à trois semaines, presse. Ces vins mutés sur grains (les anglo-saxons disent fortifiés) font la particularité des Banyuls parce qu’ils ont, grâce à cette vinification, un équilibre surprenant dès leur jeunesse. De plus, les arômes de fruits rouges se marient parfaitement au gras, au volume et à l’onctuosité des tanins de Grenache qui masquent les sucres souvent trop présents sur les vins doux. Ce caractère vineux leur donne une buvabilité rare et appréciée des gourmets. Le mariage avec le chocolat est un grand classique, il faut dire que les tanins du cacao et ceux du Grenache ont des similitudes étonnantes ! D’autres accords sont possibles, en particulier avec le gorgonzola, au printemps avec les soupes de fruits rouges et en automne avec une figue fraîche au coulis de prune ! Sur de vieilles parcelles le Grenache noir domine, accompagné d’un peu de Carignan. La cuvée Mise Précoce Thérèse Reig : Récoltée tôt, c’est un Banyuls sur le fruit, concentré mais vif. L’élevage de sept mois en cuve lui garde un caractère vineux très particulier tel un vin rouge liquoreux. La cuvée Léon Parcé : Vendangée un peu plus tard, élevée 18 mois en foudre et barrique elle se différencie de la cuvée Thérèse Reig par un fruit plus évolué et une charpente plus soutenue. L’Oublée : Vieux mot français signifiant " L’Offerte ". Cette cuvée est élevée en Solera pendant au moins une dizaine d’années. Elle est l’expression la plus classique des VDN d’élevage oxydatif.

Vinification des Collioure. Historiquement les raisins des vieilles parcelles étaient tous ramassés en même temps pour vinifier des Banyuls. En 1977 on cueillait encore en octobre des raisins très mûrs qui devaient être pressés rapidement, étaient mutés après quelques jours de fermentation puis vivaient un long élevage dans des foudres qui laissaient le vin en contact avec l’air, d’où l’expression d’élevage oxydatif. En 1993 Thierry & Marc décident de vinifier un blanc sec sur ces parcelles en cueillant vers la mi-août les Grenaches gris et blancs bien équilibrés, avec la fraîcheur requise pour vinifier un blanc (L’Argile, le nom de cette cuvée L’Argile vient du nom de la parcelle qui servit pour la première vinification. Elle est située près du hameau de Cosprons. Ce terroir de schiste, moins pauvre qu’à l’accoutumée, est sans doute à l’origine de ce patronyme). Les Grenaches noirs et Carignans non cueillis furent ainsi récoltés une à deux semaines plus tard pour élaborer soit du Collioure Rouge soit du Banyuls. Le Domaine de La Rectorie pratique toujours de la même manière aujourd’hui et la création d’une Appellation Collioure Blanc en 2002 semble confirmer l’intérêt de cette démarche. Les raisins sont pressés directement sans éraflage. Après une nuit de débourbage par le froid, le jus fermente en barrique. Tous les jours pendant la fermentation les barriques seront bâtonnées, par la suite jusqu’en décembre ce bâtonnage sera pratiqué une fois par semaine. La mise sera effectuée au printemps. La fraîcheur de ce vin a beaucoup étonné et continue à surprendre. Quels paramètres sur ce terroir permettent d’avoir cette " minéralité " qui étonne tant en blanc et en rouge ? Vignoble de montagne, sols pauvres de schiste, climat modéré par la mer toute proche, Grenache dominant se comportant ici très différemment des zones d’argilo-calcaires ; tous ces éléments du terroir paraissent se conjuguer pour amener la fraîcheur accompagnée d’une légère amertume de leurs vins. La cuvée de Collioure Blanc Argile : Les Grenaches gris (90 %) et blancs (10 %) sont récoltés sur des parcelles à maturité précoce afin de garder le meilleur équilibre entre finesse et volume. Fermentée en barrique, cette cuvée est élevée sur lies jusqu’au mois d’avril. Le Voile d’Argile : Après pressurage direct le jus fermente jusqu’à son terme. C’est un vin de voile. Le Collioure Rosé : Après un pressurage direct, il fermente en barrique, puis est élevé sur lies jusqu’au mois d’avril, il est récolté sur des parcelles de Grenache, Carignan et Syrah. Les Collioure en RougeCôté Mer : Le Grenache est accompagné de Carignan et de Syrah. Après une macération d’une vingtaine de jours, il est élevé pour la majeure partie en barrique, ainsi qu’en foudre pendant 18 mois. L’Oriental : Ce qu’on appelait autrefois un " Banyuls Nature " c’est à dire non muté, les raisins étant issus des mêmes parcelles que les Banyuls Rimage (majoritairement des Grenaches noirs). Ils sont ramassés à la même date que ces derniers. Il est élevé en foudre pendant un an. Montagne : Grenache, Carignan, Mourvèdre et Counoise après une macération de vingt jours, sont élevés majoritairement en foudre ainsi qu’en barrique pendant 18 mois. Et la cuvée Barlande.

 

  • La Rectorie - Côté Mer Rouge 2016

    La Rectorie - Côté Mer Rouge 2016

    Vin Rouge - Collioure - Bouche gourmande avec de la fraîcheur, fruits rouge présents et quelques notes de sous-bois.

    15,50€ TTC

    Détails Ajouter au panier

  • La Rectorie - Côté Mer Rosé 2016

    La Rectorie - Côté Mer Rosé 2016

    Vin Rosé - Collioure - Fruité (framboise, fraise), quelques notes d’arômes marins. En bouche, frais, acidité agréable avec finale légèrement saline. (Distinctions : Guide La Revue du Vin de France 2018 : 14.5/20 - Guide Bettane & Desseauve 2018 : 14/20)

    15,50€ TTC

    Détails

  • La Rectorie - L’Oriental 2016

    La Rectorie - L’Oriental 2016

    Vin Rouge - Collioure - Nez riche et complexe, arômes de fruits noirs avec des notes d’épices et de poivre. Bouche dense et puissante, avec une finale sur des notes d’olive noire et de réglisse.

    20,00€ TTC

    Détails Ajouter au panier

  • La Rectorie - Thérèse Reig 2015

    La Rectorie - Thérèse Reig 2015

    Vin Doux Naturel - Banyuls - Au nez, des arômes de fruits rouges (mûres, cassis). En bouche, la texture est riche et gourmande, c’est la quintessence des arômes du Grenache noir dans sa jeunesse. (Distinctions : Guide La Revue du Vin de France 2018 : 16.5/20 - Guide Hachette 2018 : 1 étoile)

    21,00€ TTC

    Détails Ajouter au panier

  • La Rectorie - Montagne 2015

    La Rectorie - Montagne 2015

    Vin Rouge - Collioure - En bouche concentré, tanins présents en finesse. Arômes de fruits mûrs mais aussi des notes d’épices et de garrigue. (Distinctions : Guide La Revue du Vin de France 2018 : 16.5/20 et coup de coeur)

    26,00€ TTC

    Détails Ajouter au panier

  • La Rectorie - L'Argile 2015

    La Rectorie - L'Argile 2015

    Vin Blanc - Collioure - Nez de fruits blancs avec des notes iodées et anisées, bouche dense et saline, fraîcheur et minéralité. (Distinctions : Guide Hachette 2018 : 1 étoile - Guide La Revue du Vin de France 2017 : 16/20 - Guide Bettane & Desseauve 2017 : 15.5/20)

    26,00€ TTC

    Détails Ajouter au panier

  • La Rectorie - Léon Parcé 2013

    La Rectorie - Léon Parcé 2013

    Vin Doux Naturel - Banyuls - Nez de fruits rouges confits, épices, bouche puissante, équilibrée, longue persistance. (Distinctions : Guide La Revue du Vin de France 2017 : 16.5/20 - Guide Hachette 2017 : 1 étoile - Guide Bettane & Desseauve 2017 : 15/20 - The Wine Advocate 2016 : 88/100)

    26,50€ TTC

    Détails Ajouter au panier

  • La Rectorie - Léon Parcé 2014

    La Rectorie - Léon Parcé 2014 Nouveau

    Vin Doux Naturel - Banyuls - Nez de fruits rouges confits, épices, bouche puissante, équilibrée, longue persistance. (Distinctions : Guide La Revue du Vin de France 2018 : 16/20 - Guide Hachette 2018 : 2 étoiles)

    27,00€ TTC

    Détails Ajouter au panier

  • Vins Parcé Frères - Soierie de Rivesaltes 1996

    Vins Parcé Frères - Soierie de Rivesaltes 1996

    Vin Doux Naturel - Rivesaltes - Ce Rivesaltes s'ouvre sur des arômes complexes et envoûtants, typique des vins mutés de type oxydatif, la noix, le caramel, le nougat, l'eau de vie, sur une ambiance Cognac. La bouche est puissante, fondue, profonde, ayant joliment intégré son sucre, avec un beau moelleux équilibré par de l'acidité et une finale plutôt longue sur la noix et le fruit confit.

    28,00€ TTC

    Détails Ajouter au panier

  • La Rectorie - Barlande 2015

    La Rectorie - Barlande 2015

    Vin Rouge - Collioure - Un bel équilibre entre concentration et fraîcheur, une structure ronde, des tanins soyeux. Le nez est dominé par le fruit (cerise, groseille) avec des notes de réglisse. (Distinctions : Guide La Revue du Vin de France 2018 : 15/20 - Guide Hachette 2018 : 2 étoiles - Guide Bettane & Desseauve 2018 : 15.5/20)

    28,00€ TTC

    Détails Ajouter au panier

  • La Rectorie - Pierre Rapidel 2006

    La Rectorie - Pierre Rapidel 2006

    Vin Doux Naturel - Banyuls - Robe tuilée, des arômes de fruits secs (amandes, noisettes, abricots secs), zestes d’orange confit, cannelle. Longue persistance en bouche. (Distinctions : Guide La Revue du Vin de France 2017 : 16.5/20 - Guide Bettane & Desseauve 2017 : 15.5/20 - Guide Hachette 2015 : 2 étoiles - The Wine Advocate 2014 : 90/100)

    29,50€ TTC

    Détails Ajouter au panier