Votre panier est vide  Votre compte
Puech auger les faisses de jean

Puech Auger - Les Faïsses de Jean 2016

Vin Rouge - Montpeyroux - Ses arômes montrent une belle maturité. On y retrouve des notes de petits fruits noirs compotés (mûre, cassis, myrtille), de réglisse en rouleau, de garrigue (thym). Dès la mise en bouche, on a l’agréable sensation de croquer des baies rouges. Son harmonie et sa fraîcheur balsamique font de ce vin un compagnon idéal des grillades.

Plus d'informations

En stock : 48

Disponibilité : En stock

9,00€ TTC

Type : Vin Rouge

Terroir : Argilo-calcaire

Cépages : Syrah, Mourvèdre, Grenache (vignes âgées de 35 ans)

Rendement : 40 hl/ha

Vendanges : Manuelles

Vinification : 30 jours

Elevage : En cuve

Appellation : AOC Languedoc - Montpeyroux

Volume : 13.5 %

Contenance : 75 cl

Potentiel de garde : 4 ans

Dégustation :

Ses arômes montrent une belle maturité. On y retrouve des notes de petits fruits noirs compotés (mûre, cassis, myrtille), de réglisse en rouleau, de garrigue (thym). Dès la mise en bouche, on a l’agréable sensation de croquer des baies rouges. Son harmonie et sa fraîcheur balsamique font de ce vin un compagnon idéal des grillades. C’est un vin délicatement patiné à la structure ronde et aux tanins charnus.

Accords mets & vin : Charcuterie de montagne, ballotine de volaille aux épices, fricassé de lapin, tendrons de veau confits, côtes d’agneau grillé au thym, filet de boeuf en croûte, tournedos Rossini, côte de boeuf et frites maison...

Température de service : Servir à 15 ° - 16 °C.

73 votes. Moyenne 3 sur 5.

Commentaires (4)

Pascal
  • 1. Pascal | 15/12/2017
Vin correct pour le prix
Antoine
  • 2. Antoine | 13/04/2017
Une agréable bouteille à moins de 10 euros ;-)
JACK81
  • 3. JACK81 | 26/11/2016
Toucher beaucoup trop aérien à mon goût, j’attendais de la gourmandise !! Dommage le nez s’annonçait prometteur
Jean-Christophe Metivet
  • 4. Jean-Christophe Metivet | 26/05/2016
Nez à la folle complexité, d’abord giboyeux puis tout se mélange avec des fruits confiturés et cuits, la rose, la garrigue et les épices pour finir. Je suis tellement surpris que j’ai beaucoup de mal à lever ma tête du verre. Belle alchimie en bouche, à la fois souple et chaleureuse avec une finale sur la cerise à l’eau de vie et le poivre. Franchement pour le prix, on est très loin d’être volé.

Ajouter un commentaire