Votre panier est vide  Votre compte

Mas Champart

Champar

 

Isabelle et Matthieu Champart découvrent le Languedoc par les vacances, la famille de Matthieu avait acheté dans les années 60-70, une grande maison dans un hameau un peu perdu au Nord de Saint-Chinian. A la recherche de grands espaces, mais fermement dissuadés par leur banquier d’un tel projet (ils étaient un peu jeunes pour gagner sa confiance), Isabelle et Matthieu achètent leurs premières terres, vieilles vignes et terroirs à l’abandon. Avec les moyens financiers de l’époque, le vignoble est remis en état et 12 ha sont plantés. Les raisins sont portés à la cave coopérative du village jusqu’en 1987. Premier millésime en 1988. Avec une approche respectueuse de l’environnement, leur travail de vignerons, aussi bien à la vigne qu’à la cave tend à privilégier la complexité et la finesse dans leurs vins.

Le climat méditerranéen avec ses excès, longues périodes de sécheresse, orages et vents forts, caractérise la région où les pluies oscillent entre 500 et 750 mm. L’appellation Saint-Chinian, née en 1982, s’étend sur 20 villages qui gravitent autour de Saint-Chinian : pas d’homogénéité de terroir sur cette appellation au contact des terrains primaires de la bordure cévenole et des calcaires et argiles plus récentes. En résumé au Nord des schistes, au Sud des argiles, des calcaires, des grés... Le Mas Champart est sur la partie Sud. Entre 210 et 300 mètres d’altitude, le vignoble est aujourd’hui constitué de 16 ha entrecoupés de garrigues, de pinèdes et d’oliviers, accrochés aux versants d’un vallon ou exposés au soleil et aux vents d’un plateau calcaire. La géologie très complexe du chaînon de Saint-Chinian se retrouve sur le domaine où l’on a une mosaïque de terroirs et des paysages exceptionnels modelés par les générations précédentes et entretenus aujourd’hui avec passion.

Les cépages pour les rouges sont la Syrah et le Grenache aux expressions différentes suivant les terroirs. Le Mourvèdre, cépage tardif qui murit lentement, occupe une place importante sur le domaine où il est planté en terrasses exposées Sud-Est, aménagées sur des coteaux escarpés, vignes de 13 à 30 ans. Le Cinsault, fin et rond, intéressant aussi bien en Rouge qu’en Rosé. Le Carignan, fruité et d’une grande finesse sur calcaire, plus vif sur les argiles, vignes de 60 à 110 ans passés. Le Cabernet Franc, planté en 1988 et en 2014 dans les sols plus profonds et frais du Trias où il trouve presque tous les ans l’humidité nécessaire à son équilibre. La curiosité a amenés Isabelle et Matthieu Champart à planter en 1993 sur un plateau calcaire de nombreux cépages pour les blancs : Grenache blanc, Roussanne, Marsanne, Bourboulenc, Viognier et la Clairette depuis 2010 renforçant la place des cépages tardifs. En 2010, sur un très beau terroir calcaire, ils ont acheté une vigne largement centenaire qui était vouée à l’arrachage, témoin du passé viticole languedocien dans sa meilleure expression, complantée avec une multitude de cépages dont le Terret, cépage tardif, très résistant à la sécheresse et le Grenache gris, vif et minéral. Au pied des barres rocheuses, coteaux argilo-calcaires, sols ocre-rouge et fortes pentes. Le Mourvèdre y est planté en terrasses. Grenache, Carignan et Cinsault de la cuvée Côte d’Arbo s’accrochent aux coteaux. Plateaux calcaires, sols pierreux, terroir de prédilection de la Syrah, du Grenache et du Carignan qui s’exprime ici avec de la finesse. Les vignes sont enracinées en profondeur et résistent bien à la sécheresse. On y trouve aussi les cépages blancs. Dans le vallon, on trouve différents sols, dont le terroir particulier et plus tardif des marnes bariolées du Trias qui apporte de la fraîcheur dans les vins. Une Syrah est plantée sur les premières pentes (cuvée Côte d’Arbo). Le Cabernet Franc lui est implanté dans les sols les plus profonds classés en IGP.

Le Mas Champart n’est pas certifié en agriculture biologique, car depuis plus de 30 ans, Isabelle et Matthieu travaillent dans un esprit de respect et de protection de l’environnement. Tout est fait pour qu’un maximum de vignes soit en culture biologique. Des apports de composts ou de fumier améliorent la vie dans leurs sols méditerranéens malmenés par la sécheresse et la chaleur. Les vignes sont labourées ou labourées/enherbées en fonction de la pente. Le rang est décavaillonné. Dans leurs vieilles vignes pentues, les labours croisés sont effectués au chenillard. Dans les vieilles vignes en gobelets, les traitements sont faits en début de saison à la " pompe à dos ". Ebourgeonnage, aération des grappes si nécessaire limitent les traitements et apportent la qualité sanitaire des raisins, primordiale. Elle détermine la qualité aromatique. Les rendements moyens tournent autour de 28-33 hl/ha. Chaque année, après les vendanges, Matthieu consacre du temps avec son équipe à la restauration des mûrs, terrasses ou capitelles et à l’entretien des chemins (sans herbicide). Quelques parcelles leurs posent problèmes : Une vigne de plus de 110 ans reprise en 2010, où les souches souvent couchées sur le sol ne sont plus alignées. Le travail du sol y a été abandonné depuis longtemps, difficile de rompre un équilibre précaire. Deux parcelles en terrasses, sur un versant particulièrement escarpé : là, les choix techniques sont limités et ces vignes sur des terrains maigres souffrent déjà de la concurrence de l’herbe. Ils y utilisent sur le talus entre les rangs et avec modération, un peu de désherbant. C’est un dilemme mais Isabelle et Matthieu Champart ne veulent pas voir disparaître des lieux qu’ils aiment, beaux et qualitatifs. Et pour finir, la pioche n’est pas l’outil le plus prisé... Plutôt compréhensible !!

Les vendanges sont manuelles en comportes ou cagettes, un tri est fait à la vigne si nécessaire. Elles s’étalent le plus souvent sur un mois du fait de la diversité des cépages et des terroirs. Les raisins sont apportés rapidement au chai grâce à leur robuste Pickup. Les vinifications, peu interventionnistes se font dans le respect du terroir et du raisin. Le soufre est utilisé à bon escient et les vins d’Isabelle et Mathieu contiennent moins de 50mg/litre de SO2 total. A l’étroit dans la petite cave de leurs débuts, ils ont fait construire en 1995 un chai semi-enterré en profitant de la très forte pente du terrain. La température et l’hygrométrie sont contrôlées. Les Blancs : La diversité des cépages blancs, précoces ou tardifs les amènent à récolter les raisins à des niveaux de maturité différents. Pour garder la fraîcheur aromatique, les cépages précoces (Roussanne, Viognier) ou oxydatifs (Bourboulenc, Grenache gris) sont vendangés en cagettes et réfrigérés avant d’être pressés et débourbés. Les moûts sont très légèrement sulfités avant la fermentation qui se fait en cuve ou en fûts (500 litres - 228 litres). En fonction des millésimes, les malos se font naturellement après la fermentation. Les vins sont assemblés au printemps et mis en bouteilles dans l’été. Le Rosé : Une parcelle de Mourvèdre dans une exposition froide et le bas d’une vigne de Cinsault sont réservés au rosé. Il s’agit d’un rosé de pressurage direct à 95/100 %. Les raisins sont ramassés moins mûrs que pour les Rouges, pressés directement. Après un léger débourbage, la fermentation se fait avec peu de SO2 afin de favoriser la fermentation malolactique, renforçant la finesse des arômes. Les moûts fermentent à une température d’environ 18 °C, ainsi s’expriment les arômes du raisin et la minéralité. Le rosé est mis en bouteilles en mars après quelques mois passés sur lies. Les Rouges : Les raisins vendangés bien mûrs sont transportés en comportes de 45 kg sur leur pick up, ils arrivent très vite à la cave où ils sont égrappés et légèrement foulés avant d’être encuvés par gravité. Les vinifications se déterminent par terroir avec parfois des assemblages de cépages à la cuve. Les fermentations se font en levures indigènes, en cuve béton et acier émaillé. Ils préfèrent des extractions douces afin de préserver le fruit et la fraîcheur aromatique (remontages, pigeages). Les cuvaisons varient de 3 à 5 semaines environ en fonction des cuvées et des durées de fermentation. L’élevage se poursuit en cuves pour la cuvée Côte d’Arbo et leur IGP Rouge pendant 10 à 15 mois. Causse du Bousquet et Clos de la Simonette sont élevés principalement en fûts (barriques, demi-muids, fûts de 500 litres). L’entonnage à lieu début novembre, les vins restent 18 mois en fûts neufs et 12 mois en fûts de un et plusieurs vins. Un renouvellement des fûts intervient chaque année mais sur une très petite partie. Le chai apporte les conditions de température et d’hygrométrie nécessaire à l’élevage  Les assemblages sont faits progressivement et se terminent au printemps, ou après l’élevage en fûts. Les vins ne sont pas collés, une légère filtration intervient sur les élevages en cuves.

Vignerons aussi discrets que chevronnés, Isabelle et Matthieu Champart élaborent une gamme lumineuse qui porte l’empreinte des grands terroirs argilo-calcaires du Sud de l’appellation Saint-Chinian. Ils produisent des vins d’intuition, denses, tendus, structurés et d'une probité parfaite.

 

  • Mas Champart - Saint-Chinian Rosé 2016

    Mas Champart - Saint-Chinian Rosé 2016 Offre Spéciale Noël

    Vin Rosé - Saint-Chinian - Ce millésime présente une vivacité et une fraîcheur sympathique et des caractères fruités et épicés. Il se termine par une finale minérale et saline liée à la prédominance du Mourvèdre dans l'assemblage. Le Mourvèdre apporte également de la puissance pour donner un vrai rosé de gastronomie.

    7,50€ 6,00€ TTC

    Détails Ajouter au panier

  • Mas Champart - Côte d'Arbo 2015

    Mas Champart - Côte d'Arbo 2015

    Vin Rouge - Saint-Chinian - Plein, souple, dense et épicé, mais aussi avec un fruité très gourmand. (Distinctions : Guide La Revue du Vin de France 2018 : 13.5/20 - Guide Bettane & Desseauve 2018 : 16.5/20 et coup de coeur)

    9,20€ TTC

    Détails Ajouter au panier

  • Mas Champart - Saint-Chinian Blanc 2015

    Mas Champart - Saint-Chinian Blanc 2015

    Vin Blanc - Saint-Chinian - Millésime puissant, floral, ample, avec de la fraîcheur, une complexité qui s’exprime avec un peu d’aération, et une finale minérale et saline. (Distinctions : Guide La Revue du Vin de France 2018 : 14/20 - Guide Bettane & Desseauve 2018 : 14.5/20)

    13,20€ TTC

    Détails Ajouter au panier

  • Mas Champart - Causse du Bousquet 2014

    Mas Champart - Causse du Bousquet 2014

    Vin Rouge - Saint-Chinian - Un très joli millésime caractérisé par son équilibre entre la puissance et la finesse. Vin riche qui développe des arômes floraux et épicés et se termine sur une note de fraîcheur et des tanins ronds. Bel avenir pour cette cuvée. (Distinctions : Guide La Revue du Vin de France 2018 : 14/20 - Guide Hachette 2018 : 2 étoiles - Guide Bettane & Desseauve 2018 : 17/20 - The Wine Advocate 2017 : 90/100)

    14,00€ TTC

    Détails Ajouter au panier

  • Mas Champart - Clos de la Simonette 2014

    Mas Champart - Clos de la Simonette 2014

    Vin Rouge - Saint-Chinian - Le millésime est marqué par l’élégance, le fruit et la finesse des tanins. La structure du vin, matière fine, longueur et bonne acidité, en fait un millésime de garde. (Distinctions : Guide La Revue du Vin de France 2018 : 16/20 - The Wine Advocate 2017 : 93/100)

    20,90€ TTC

    Détails Ajouter au panier