Votre panier est vide  Votre compte

Léon Barral - Valinière 2014

Vin Rouge - Faugères - Bouche profonde, vive et sapide, une matière pleine de caractère mais non dénuée de finesse sur les fruits bien mûrs et les épices, une belle acidité apportant beaucoup de fraîcheur, des tanins enrobés, une finale persistante et charmeuse.

Plus d'informations

Disponibilité : Article en rupture

Recevoir une alerte de disponibilité

43,70€ TTC

Type : Vin Rouge

Cépages : 80 % Mourvèdre, 20 % Syrah

Vendanges : Manuelles

Elevage : 30 mois en barriques

Appellation : AOC Faugères

Volume : 14 %

Contenance : 75 cl

Potentiel de garde : 10 ans et plus, les bouteilles sont à conserver avec précaution

Dégustation :

Oeil : Robe presque noire aux reflets violacés.

Nez : Intense, sur des arômes de fruits rouges et noirs bien mûrs voire confiturés (framboise, cassis, mûre), d'épices (poivre, réglisse), de garrigue (thym), de gibier et des notes cacaotées.

Bouche : Profonde, vive et sapide, une matière pleine de caractère mais non dénuée de finesse sur les fruits bien mûrs et les épices, une belle acidité apportant beaucoup de fraîcheur, des tanins enrobés, une finale persistante et charmeuse.

Accords mets & vin : Rôti de cerf au cassis, faisan en cocotte à la forestière, pluma de porc ibérique au thym, pièce de veau en coque d’aubergines et piment d’Espelette, épaule d’agneau confite, mijoté de boeuf aux oignons, pavé d’Aubrac aligot, boeuf aux épices...

Température de service : A carafer impérativement au minimum 4 H avant et servir à 16 ° - 17 °C.

141 votes. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires (1)

Materre Claude
  • 1. Materre Claude | 29/04/2016

Une découverte pour moi suite aux conseils avisés d’un ami amateur de la maison Barral. Le nez est d’une belle expression aromatique sur les fruits confits, surtout le pruneau avec quelques notes épicées et boisées. La bouche est d’avantage portée sur la cerise bien mûre et juteuse, une petite astringence se fait ressentir due à sa jeunesse mais ce n’est pas dérangeant. Pour une première approche on sent l’énorme potentiel de cette cuvée qui est déjà très enthousiasmante à ce stade. Je pense qu’il faut probablement l’attendre au moins 4 à 5 ans pour être à son apogée, en tout cas j’ai été particulièrement séduit par cette immersion dans l’univers des vins de Barral que je ne connaissais pas et vous le recommande à mon tour très chaleureusement.

Ajouter un commentaire