Votre panier est vide  Votre compte
Le conte des floris homo habilis

Le Conte des Floris - Homo Habilis 2013

Vin Rouge - Pézenas - Expressif et complexe, sur des arômes de fruits noirs mûrs (cerise noire, cassis, mûre), d'épices (poivre), de garrigue (ciste), de lard, des notes empyreumatiques (fumée) et d'eucalyptus... (Distinctions : Guide La Revue du Vin de France 2018 : 16.5/20 et coup de coeur - Guide Bettane & Desseauve 2017 : 15.5/20)

Plus d'informations

Disponibilité : Article en rupture

25,00€ TTC

Rvf16 5 c   Bd15 5

 

Type : Vin Rouge

Terroir : Carbonifère (schistes, grès, argilites...) et villafranchien

Cépages : 60 % Syrah (sur carbonifère), 40 % Mourvèdre et Grenache

Rendement : 20 hl/ha

Vendanges : Manuelles

Vinification : Cuvaison longue (5 semaines) avec extraction douce par pigeage

Elevage : 24 mois en fûts de 1 vin bourguignon, puis 12 mois en cuve et enfin 12 mois en bouteille

Appellation : AOP Languedoc - Pézenas

Volume : 14 %

Contenance : 75 cl

Potentiel de garde : 10 ans

Dégustation :

Oeil : Robe sombre aux reflets violacés.

Nez : Expressif et complexe, sur des arômes de fruits noirs mûrs (cerise noire, cassis, mûre), d'épices (poivre), de garrigue (ciste), de lard, des notes empyreumatiques (fumée) et d'eucalyptus...

Bouche : Profonde, droite et sapide, une matière volumineuse mais non dénuée de finesse sur le cassis, le poivre, le ciste, le lard et des notes fumées, accompagnée par une belle minéralité sous-jacente aux saveurs de mine de crayon, une belle acidité apportant beaucoup de fraîcheur, des tanins civilisés, une finale persistante et envoûtante.

Accords mets & vin : Rôti de cerf au cassis, pintade chemisée de lard fumé, palette de porc aux lentilles, carré de veau à la tomate, filet d'agneau poêlé au caviar d'aubergine et crème de tapenade, mijoté de boeuf aux oignons, entrecôte à l’échalote, pot-au-feu avec os à moelle...

Température de service : A carafer 2 h avant et servir à 16 - 17 °C

96 votes. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires (2)

Jean-François GAUSSERAND
  • 1. Jean-François GAUSSERAND | 12/10/2017
Le 2012 est trop marqué par le bois à ce stade, mais tout est là pour envisager l'avenir avec confiance.
Jeff95
  • 2. Jeff95 | 27/04/2017
Un très beau vin qui touche au magnifique

Ajouter un commentaire