Votre panier est vide  Votre compte
Le conte des floris homo habilis

Le Conte des Floris - Homo Habilis 2012

Vin Rouge - Bio - Languedoc - Bouche dense, tendue et veloutée, une matière volumineuse mais non dénuée de finesse sur un fruit juteux, les épices et des notes salines, une belle acidité apportant beaucoup de fraîcheur, des tanins fins, une finale charmeuse et envoûtante. (Distinctions : Guide La Revue du Vin de France 2017 : 15/20)

Plus d'informations

En stock : 2

Disponibilité : En stock

23,00€ TTC

Rvf15

 

Vin Biologique Vin biologique

Type : Vin Rouge

Terroir : Carbonifère (schistes, grès, argilites...) et villafranchien

Cépages : 60 % Syrah (sur carbonifère), 40 % Mourvèdre - Grenache

Rendement : 20 hl/ha

Vendanges : Manuelles

Vinification : Cuvaison longue (5 semaines) avec extraction douce par pigeage

Elevage : 24 mois en fûts de 1 vin bourguignon, puis 1 an en cuve et enfin 1 an en bouteille

Appellation : AOP Languedoc

Volume : 14 %

Contenance : 75 cl

Potentiel de garde : 10 ans

Dégustation :

Oeil : Robe sombre et profonde.

Nez : Intense et complexe, sur des arômes de fruits rouges et noirs (cerise, cassis), d'épices (poivre noir), de garrigue (ciste), des notes minérales (mine de crayon), empyreumatiques (fumée) et animales (cuir)...

Bouche : Dense, tendue et veloutée, une matière volumineuse mais non dénuée de finesse sur un fruit juteux, les épices et des notes salines, une belle acidité apportant beaucoup de fraîcheur, des tanins fins, une finale charmeuse et envoûtante.

Accords mets & vin : Filet de rouget de roche aux herbes de provence et artichauts barigoules, marcassin aux cerises noires, foie gras chaud poëlé à la crème de cacao et aux épices de Gerard Vive, cari de porc aux oignons confits, rôti de veau farci aux chanterelles, filet d'agneau poêlé au caviar d'aubergine et crème de tapenade, pavé de boeuf et truffade, tournedos maître d’hôtel, estouffade de boeuf...

Température de service : A carafer 2 H avant et servir à 18 °C.

92 votes. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires (2)

Jean-François GAUSSERAND
  • 1. Jean-François GAUSSERAND | 12/10/2017
Le 2012 est trop marqué par le bois à ce stade, mais tout est là pour envisager l'avenir avec confiance.
Jeff95
  • 2. Jeff95 | 27/04/2017
Un très beau vin qui touche au magnifique

Ajouter un commentaire