Votre panier est vide  Votre compte

Garrabou

Domaine garrabou

 

" C’est sur le millésime2016 que j’ai enfin décidé de me lancer et de produire mon propre vin sur mes vignes. Après plus de 10 ans passés à faire les vins pour les autres j’ai décidé d’utiliser toutes mes diverses expériences oenologiques et les mettre à contribution au sein de mon domaine pour arriver à produire des vins que j’aime et que je souhaite partager. De toute façon, je savais que tôt ou tard ce jour allait arriver… C’est pour cela que j’ai pris tout mon temps pour me former, apprendre des autres et affiner vraiment le style que je souhaitais imprimer à mes vins : le respect du cépage, la fraîcheur, l’élégance, l’intégration et la buvabilité.

La première étape de ma formation s’est effectuée en Bourgogne, mon pays d’adoption que j’aime tant et qui me l’a si bien rendu. J’ai eu la chance de travailler aux côtés de François Parent du Domaine A.F Gros ainsi qu’au côté de Jean-Pierre Confuron au sein du Domaine Chanson. Ces deux maisons emblématiques de la Côte m’ont appris à respecter les terroirs, les maturités et m’ont inculqué le culte du mono-cépage. Sans assemblage, on est sans filet ; c’est le terroir et le millésime qui marquent le vin. Par la suite, c’est à Bordeaux que mes valises se sont posées pendant deux ans. J’ai également eu la chance d’apprendre énormément en côtoyant des professeurs et des vinificateurs extraordinaires tel que Denis Dubourdieu qui fut mon professeur d’œnologie à l’ISVV de Villenave d’Ornon. A la suite de ces quelques années passées dans ces deux régions extraordinaires j’ai eu envie de découvrir le monde et j’ai donc enchainé des vinifications en tant qu’œnologue en Australie, Californie et Nouvelle Zélande. Toutes ces années à passer d’un pays à un autre, d’un cépage à un autre, d’une façon d’appréhender les vins à une autre m’ont vraiment permis de comprendre qu’en œnologie, même s’il est capital d’avoir des modèles en tête, et de préférence les meilleurs pour élaborer des grands vins, le respect du cépage et de son contexte pédoclimatique est capital pour élaborer des grands vins.

En 2014, je suis donc retourné sur mes terres natales, le terroir de Gardie sur le secteur de Limoux.  Mon père ainsi que mon grand-père avaient fait prospérer et grandir le domaine pour atteindre aujourd’hui 22 hectares. Ils livraient, jusqu’à mon arrivée, la récolte à la cave coopérative. A mon arrivée, j’ai décidé de reprendre mon indépendance afin de travailler le vignoble comme je le souhaitais avec une orientation Limoux Blanc pour les Chardonnays et IGP Haute Vallée de l’Aude pour le Pinot noir. J’ai donc, sur le millésime 2016, élaboré mes deux premières cuvées : un AOP Limoux Blanc à base de Chardonnay et un IGP Haute Vallée de l’Aude à base de Pinot noir. Après avoir tant vinifié pour les autres, c’est très particulier de se livrer sur ses propres parcelles. Quand on vinifie pour les autres on ressent toujours du recul et du détachement même si on s’implique à fond. Lorsqu’on vinifie sur ses terres on se livre, on se dévoile, on prend des risques. J’espère désormais que vous apprécierez mes vins autant que j’ai pris du plaisir à les élaborer. " Frédéric Garrabou