Votre panier est vide  Votre compte
Alain chabanon campredon

Alain Chabanon - Campredon 2015

Vin Rouge - Bio - Languedoc - Expressif, sur des arômes de fruits rouges (framboise), d’épices (poivre, réglisse), de garrigue, d’olive noire et des notes de cuir. (Distinctions : Guide La Revue du Vin de France 2018 : 15.5/20 - Guide Bettane & Desseauve 2018 : 14.5/20)

Plus d'informations

Disponibilité : Article en rupture

Recevoir une alerte de disponibilité

14,10€ TTC

Rvf15 5   Bd14 5

 

Vin Biologique Vin biologique

Type : Vin Rouge

Terroir : Sols pauvres et caillouteux de type argilo-calcaire

Cépages : Syrah (majoritaire), Mourvèdre, Grenache (vignes âgées de 23 ans)

Rendement : 26 hl/ha

Vendanges : Manuelles uniquement le matin, en cagettes ajourées

Vinification : Après passage sur table de tri, mise en cuve par gravité. Pas de levurage. Vinification traditionnelle alternant pigeages et remontages. Macération de 5 semaines. Pressurage pneumatique

Elevage : 10 mois en cuves inox. Mise en bouteille, pas de collage

Appellation : AOP Languedoc

Volume : 12.5 %

Contenance : 75 cl

Potentiel de garde : 5 ans, apogée prévisible 2019 à 2021

Dégustation :

Oeil : Robe rouge aux reflets violacés.

Nez : Expressif, sur des arômes de fruits rouges (framboise), d’épices (poivre, réglisse), de garrigue, d’olive noire et des notes de cuir.

Bouche : Dense, ronde et savoureuse, une matière gourmande sur un fruit croquant et les épices, accompagnée par une belle fraîcheur, des tanins fins, une finale persistante et juteuse.

Accords mets & vin : Cuissot de chevreuil aux cèpes, aiguillette de canard au poivre vert, brochette de foie et coeur de volaille, boudin grillé aux deux pommes, sauté d’agneau aux petits légumes, tajine d'agneau, bavette de boeuf grillée aux anchois, tournedos Rossini, estouffade de boeuf aux olives...

Température de service : Servir à 15 ° - 17 °C.

118 votes. Moyenne 3 sur 5.

Commentaires (2)

GRISEY
  • 1. GRISEY | 13/08/2016
Bu également le 2010 dernièrement et même constat que le commentaire précèdent, le vin est clairement sur le déclin mais néanmoins avec encore de beaux restes
DUMON Richard
  • 2. DUMON Richard | 10/03/2016
Dégusté hier soir un 2010 avec un petit groupe d'amis amateur de vin. Celui-ci a été carafé une petite heure et comme nous le craignons, ce 2010 est arrivé sur la déclinaison. Malgré un nez encourageant sur des arômes dominants de cerise griotte avec une pointe de prune et quelques notes sous jacente de poivre, la bouche reste courte avec une matière fuyante et la finale absente. Malgré notre relative déception, cela reste un joli vin dans sa période de plénitude.

Ajouter un commentaire